Astaria
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Dans un univers médiéval en pleine croissance, le monde a besoin de héros. Qu’il s’agisse de chevaucheurs de dragons, de magiciens ou encore de mercenaires ou de chefs rebelles, incarnez ici, en Astaria, ce que vous n’avez jamais pu vivre auparavant…
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Un paradis rempli de pages.

Aller en bas 
AuteurMessage
Théa de Vardenn
Championne des Invocateurs
Théa de Vardenn

Nombre de messages : 42
Age : 29
Localisation : Quelque part en train d'invoquer quelque chose :p
Date d'inscription : 05/07/2007

Un paradis rempli de pages. Empty
MessageSujet: Un paradis rempli de pages.   Un paradis rempli de pages. Icon_minitimeLun 13 Aoû - 16:32

Comme toutes les bibliothèques de l'univers, le sanctuaire livresque du Palais Impérial baignait dans un silence religieux. L'éclairage essentiellement fourni par des lustres et des chandeliers hérissés de bougies, projetait des lueurs jaunes orangées dans la pièce, faisant danser sur les couvertures des livres des ombres fantastiques. On avait presque l'impression qu'ils étaient vivants et il n'aurait guère été surprenant de les entendre ronronner sous la caresse des mains qui les effleuraient.
Les hautes fenêtres en ogive qui fournissaient d'ordinaire le gros de la lumière étaient pour le moment battues par une pluie drue et incessante qui accompagnait l'orage. Les grosses gouttes dégoulinaient en sillons épais le long du verre, dans un clapoti irrégulier et un ballet envoutant.

La tempête avait crevé au dessus de la ville une heure auparavant, accompagnée d'un cortège d'éclairs et de coups de tonerre qui avaient assombri le ciel au point même qu'il était difficile de dire quelle heure il était. Peut être la nuit était-elle tombée au dessus de la couvertures nuageuses d'un gris presque noir. Nul dans cette bibliothèque n'aurait su le dire.

Théa reposa l'ouvrage qu'elle venait de consulter entre deux gros grimoires poussiéreux avant de se mettre en quête d'un nouveau livre à se mettre sous la dents. Sa journée, qui devait être consacrée à un entrainement sur le terrain au contact de vrais duelistes, s'était brutalement changée en après-midi lecture. Après-midi qui, à en croire son horloge biologique, était en train de se muer en soirée. La jeune femme leva les yeux vers la fenêtre la plus proche. Le coup de tonerre qui venait de la faire trembler n'annonçait en aucun cas l'arrêt prochain de l'orage. Elle n'avait qu'à prendre son mal en patience, et profiter de cette aubaine pour dénicher un bestiaire qui saurait aiguiser son imagination en combat.

Dans le silence pesant, les rayonnages de bois près desquels elle flânait craquaient et gémissaient comme le font parfois les vieux meubles au gré des variations de température.

L'oeil exercé de la jeune femme volait de livre en livre, déchiffrant les titres et les écartant dans des mimiques d'habituée. Théa venait souvent se ressourcer dans le calme de la bibliothèque et l'apaisement d'une page qui se tourne sur une autre.

*Petit précis de mathématiques avancées... pouah!*

La jeune femme pressa le pas pour dépasser cette étagère qui ne lui disait rien qui vaille. Elanor, son Coeur d'Invocation, pulsait dans sa poche au même rythme que son coeur, et elle comptait bien s'en servir aujourd'hui dans le but d'expérimenter de nouvelles créatures.

Alors qu'elle passait dans la seconde pièce de la bibliothèque, où elle savait qu'elle pourrait dénicher son bonheur, un frotti de page qui se tourne lui apprit qu'elle n'était plus seule. Elle ne chercha pas le lecteur du regard, trop absorbée par sa propre quête, et s'en alla fureter d'un côté de la pièce. Un titre en particulier retint son attention.

*Bestiaire à l'usage des plus curieux*

Nom étrange mais qui plu à Théa. Elle s'empara sans attendre de l'ouvrage. Relié de d'un cuir rouge patiné par le temps, il était couvert d'une poussière qui ternissait l'or des lettres de l'intitulé. Elle l'ouvrit, et la couverture fatiguée grinça sur la pression.

L'ensemble de fauille jaunie était une merveille. Rédigé à la maind'une écriture fine et lisible tout en restant esthétique, il était illustré d'image splendides et très détaillées des créatures qui y étaient étudiées. Le blabla théorique et technique de l'auteur sur l'habitat et les moeurs des animaux n'était pas d'un grand interêt aux yeux de la jeune femme, mais les précisions sur leurs capacités ne tomberaient pas dans l'oeil d'un aveugle.

Théa se retint de ne pas sautiller de joie. Elle venait de trouver son bonheur. Dans un frottement de vieux parchemin et une odeur de poussière, elle le feuilleta rapidement tout en se dirigeant vers une table vide non loin de là. Elle manqua de se casser la figure, ayant oublié la marche tandis qu'elle gardait le regard rivé sur les pages. Elle parvint à transformer son semblant de chute en un sautillement agile et reprit sa progression.

*Elanor, on va s'amuser...*
Revenir en haut Aller en bas
Nessa Telemmaitë
Grande Mage
Nessa Telemmaitë

Nombre de messages : 41
Age : 29
Localisation : Quelque part dans ce monde... Ou un autre ^^
Date d'inscription : 06/07/2007

Un paradis rempli de pages. Empty
MessageSujet: Re: Un paradis rempli de pages.   Un paradis rempli de pages. Icon_minitimeMar 14 Aoû - 15:32

Nessa était arrivée dans la bibliothèque au matin, en dépit de cause. Elle comptait aller se promener dans la forêt, s'entraîner un peu au combat et à la magie, mais la pluie avait commencé à tomber drue dès l'aube, et Nessa avait dû renoncer à ses projets. Elle s'était donc mit en tête d'aller jusqu'au château, de pénétrer ses hautes murailles protectrices et de se réfugier dans la bibliothèque.

La bibliothèque était son lieu favori. Depuis sa plus tendre enfance elle vivait au milieu des pages de parchemin vieilli, des feuilles craquantes et des couvertures ridées par le temps. Elle aimait plonger des heures durant dans cet univers de lignes, de mots et de paragraphes et avait toujours l'impression d'en ressortir plus complète, plus savante, plus intelligente. Nessa avait toujours aimé apprendre et se délectait donc des ouvrages que pouvait lui offrir cette antre mystique.

On y trouvait de tout. Aussi bien des rouleaux de parchemins anciens venus d'autres mondes et d'autres époques, des ouvrages aux enluminures magnifiques écrits avec soin par des moines, il y avait des siècles de cela, des romans contant les aventures de quelques chevaliers ancestraux ou encore des livres traitant de tous les sujets possibles et imaginables, de l'arithmétique à la magie la plus profonde.

Ce sont ces derniers qui intéressaient Nessa. Depuis la mort de son père elle étudiait moins, et même si tous les ouvrages qui lui appartenaient lui étaient revenus et dormaient maintenant paisiblement dans la bibliothèque de son appartement, une légère couche de poussière se déposait sur eux au fil du temps. Nostalgique, la Mage les ouvrait de moins en moins souvent, car avec chaque page tournée les explications, les conseils et les regards protecteurs de son père défilaient dans sa tête au rythme des lignes lues. Fort heureusement, elle ne venait que rarement à la bibliothèque royale avec son mentor, elle pouvait donc se concentrer sur ses lectures aussi vastes que variées sans voir affluer un raz de marée de souvenirs.

Elle s'était installée à une petite table ronde, entre deux rayons qui soutenaient des livres de tous âges, tailles et apparences. Nessa était plongée au coeur d'un livre intitulé "Les Joies de l'Alchimisme" et s'instruisait sur des choses qu'elle ne connaissait que vaguement. Elle se leva et reposa le livre avec un sourcil levé de façon sceptique et farfouilla dans les étagères à la recherche d'un autre trésor. Elle trouva son bonheur en un gros livre poussiéreux et visiblement ancien vaguement nommé "Choses et autres de la magie énergétique". Sa couverture dorée était reliée d'un rouge bordeau et l'écriture gothique du texte la séduisait. Avec un sourire satisfait elle saisit l'ouvrage en le caressant presque et s'installa à nouveau à sa table, jusqu'à ce qu'elle entendit surgir dans son dos une présence - qui manqua de peu de se casser la binette -. Elle se retourna, surprise. Elle pensait être seule sur environ 2 km². Elle tourna la tête et reconnut Théa de Vardenn, l'Invocatrice tellement douée avec laquelle elle avait un peu discuté à sa soirée d'anniversaire.

Elle jeta un oeil sur son ouvrage qui semblait presque s'ouvrir tout seul, comme pour dire "Eho, je suis là ! C'est sur MOI que ton attention devrait être concentrée, tu m'as choisis ! Oublie la politesse pour une fois, tu me veux, je le sais". Mais Nessa lui tira la langue et fronça les sourcils, elle était la Grande Mage et devait politesse et respect aux autres grandes figures du royaume, dont Théa faisait partie. Ainsi elle se leva et s'approcha de la jeune fille en se raclant la gorge pour ne pas l'effrayer. Peine perdue, le fort bruit de la pluie qui battait violemment les carreaux tout prêt d'elles étouffa son racclement anti-effrayement. Théa sursauta et finit par remarquer sa présence. Elle sourit et Nessa prit la parole.


"Je vois que nous avons toutes deux le même lieu de refuge lorsque le mauvais temps s'installe ! Je ne sais pas si vous vous souvenez... Nessa Telemmaitë. Enchantée de vous revoir, j'espère ne pas vous interrompre dans quelque chose d'important., dit-elle avec un grand sourire. Elle appréciait la compagnie de l'Invocatrice et se réjouissait de pouvoir échanger quelques paroles avec elle - si elle ne la dérangeait pas, bien sûr-.
Revenir en haut Aller en bas
http://my-eternity.skyblog.com
Théa de Vardenn
Championne des Invocateurs
Théa de Vardenn

Nombre de messages : 42
Age : 29
Localisation : Quelque part en train d'invoquer quelque chose :p
Date d'inscription : 05/07/2007

Un paradis rempli de pages. Empty
MessageSujet: Re: Un paradis rempli de pages.   Un paradis rempli de pages. Icon_minitimeMar 14 Aoû - 21:51

Finalement, il semblait que la fin de sa journée ne serait pas totalement dédiée à l'étude. Théa leva les yeux de son livre au moment même où une soudaine présence la faisait bondir. Pour un peu et elle aurait cru à une nouvelle apparition de Zarock, l'Ombre étrange qu'elle avait croisé sur un toit quelques jours auparavant.

Il ne s'agissait en réalité que d'une jeune fille qui lui était familière. L'esprit encore engourdi par la surprise, Théa comprit avec un temps de retard qu'elle connaissait la nouvelle venue. Un sourire naquit sur ses lèvres, dans ce rictus malicieux qui ne la quittait jamais lorsqu'elle exprimait une joie sincère. C'était sans doute ce qui la faisait souvent passer pour plus jeune que son âge.

"Nessa, oui je me souviens. La dernière fois que l'on s'est croisées, c'était votre anniversaire je crois..."

En guise de salut, Théa tendit une main chaleureuse à son interlocutrice. La bague de Zarock brillait à son annulaire. Non qu'elle eu attaché quelque sentiment à ce bijou, mais elle le trouvait joli, et il s'était trouvé qu'il s'assortissait avec la tenue qu'elle avait décidé de porter ce jour là. Rien que de très simple d'ailleurs, un pantalon de cuir assez large pour être confortable mais assez près du corps pour mettre en valeurs ses formes et une chemise aux amples manches de couleur claire. Sa tignasse rousse toujours aussi décoiffée en paraissait d'autant plus flamboyante.

En un instant, la scène qui avait mis fin à la fête au cours de laquelle Nessa et elle avaient échangé quelques mots lui revint. Elle manqua de grimacer, hésitant à présenter ses condoléances ou a faire un commentaire quelconque, mais elle sentait qu'il valait mieux ne pas évoquer le sujet. Après tout, qui était-elle pour remuer impunément le couteau dans la plaie. Elle ne connaissait pas la mage, et elle savait ce que l'évenement avait provoqué chez elle.

Elle étouffa donc, au prix d'un effort, la compassion de son visage, tout en sachant très bien qu'avec un peu de finesse Nessa l'aurait perçu dans son regard. A la place, elle afficha un air enjoué et montra le livre refermé sur son autre main.

"Effectivement, nous partageons apparement la passion des livres. Cependant cela fait un moment que je suis ici, et un peu de contact humain ne me ferait sans doute pas de mal..."

Elle passa sa main libre dans sa tignasse, histoire de s'ébourriffer un peu plus.

"De ce fait, je propose que l'on s'installe quelque part afin de discuter quelque peu. Evidemment, il faudra rester vigilantes" ajouta t-elle d'un air conspirateur. "Je n'ai pas encore aperçu la bibliothécaire, mais je suis rpête à parier qu'elle est allergique aux bruits différents de celui des pages qui se frottent."
Revenir en haut Aller en bas
Nessa Telemmaitë
Grande Mage
Nessa Telemmaitë

Nombre de messages : 41
Age : 29
Localisation : Quelque part dans ce monde... Ou un autre ^^
Date d'inscription : 06/07/2007

Un paradis rempli de pages. Empty
MessageSujet: Re: Un paradis rempli de pages.   Un paradis rempli de pages. Icon_minitimeJeu 16 Aoû - 22:52

Ouf, elle ne la dérangeait pas. Après avoir visiblement frôlé la crise cardiaque au vu de l’arrivée surprise de Nessa, Théa ne semblait pas à présent rechigner à suivre la jeune mage jusqu’à la table qu’elle occupait précédemment. Calée entre deux étagères qui couvraient le bruit, la bibliothécaire que personne n’avait jamais vue, si tant est qu’elle existait, ne pourrait probablement pas les entendre.

La petite table de bois vermoulu était déserte, hormis « Choses et autres de la magie énergétique » qui était resté ici depuis que Nessa l’avait déniché. Il semblait avoir comme un regard triste et une moue boudeuse, en disant à Nessa « Comment oses-tu me laisser ici m’emmurer dans ma solitude ? Alors que tu m’as choisi, moi ! Parmi tous les autres ! Et c’est qui elle, tu la préfères à moi ? Nooon, lis-moi, s’il te plaît, je sais que tu le veux ! ». Mais Nessa ne lui répondit que par un regard furibond et retourna le livre à la couverture dorée. Ce n’était probablement pas un vieux grimoire qui allait pouvoir lui dicter son emploi du temps ! Nessa reporta son attention sur Théa. Elle était habillée simplement mais restait très belle, et plus elle y réfléchissait, plus Nessa pensait que c’était ce qui lui plaisait tant dans l’Invocatrice : sa simplicité constante et presque effrontée malgré ses moyens probablement élevés.

Elle-même portait un simple pantalon de lin fin, sans fioritures, et par-dessus une tunique de cuir blanc qui lui tombait jusqu’aux genoux, brodée d’écritures celtiques noires, qui était assez ample pour être confortable et néanmoins suffisamment moulante pour mettre en valeur ses formes légères. Ses longs cheveux blancs étaient noués en une natte jusqu’à sa nuque, puis laissés en liberté sur son dos. Deux mèches lui tombaient sur le visage et obscurcissaient ses yeux bleu pâle.

En scrutant ses yeux dans le but de déceler ses émotions, Nessa trouva chez Théa de la…compassion ? Qu’elle eut tout d’abord du mal à comprendre, jusqu’à ce qu’elle tilte : elle repensait probablement à la mort de son père. La mage baissa la tête le temps se chasser ses idées noires et douloureuses puis la redressa, le sourire aux lèvres.


«Je suis aussi ici depuis un bon bout de temps, d’ailleurs j’ai passé la journée dans le réconfort des livres ! Je comptais aller m’entraîner dans la forêt mais le mauvais temps apparent m’en a dissuadée. Et à moi aussi, une présence me sera bénéfique ! Surtout que nous ne nous sommes pas vues depuis longtemps et que te parler me réjouit toujours… »

Nessa fut gênée de voir que le tutoiement lui était venu naturellement. Non mais, où étaient passées ses bonnes manières ? On ne tutoie pas la Championne des Invocateurs sans son autorisation ! Elle toussota et s’excusa.

«Je suis désolée, je vous ai tutoyée sans y faire attention… J’espère pouvoir obtenir votre accord ? A vrai dire je manque cruellement de personnes dans ma vie, notamment d’amis, et je trouve que nous concordons néanmoins assez bien ! »

Elle espérait une réaction positive à ses dernières paroles…
Revenir en haut Aller en bas
http://my-eternity.skyblog.com
Théa de Vardenn
Championne des Invocateurs
Théa de Vardenn

Nombre de messages : 42
Age : 29
Localisation : Quelque part en train d'invoquer quelque chose :p
Date d'inscription : 05/07/2007

Un paradis rempli de pages. Empty
MessageSujet: Re: Un paradis rempli de pages.   Un paradis rempli de pages. Icon_minitimeVen 17 Aoû - 15:24

Théa se laissa tomber sur le banc le plus proche, et déposa au passage son livre sur la surface de bois. Soucieuse de ne pas perdre sa page, elle le posa ouvert, l'illustration d'une salamandre bleu éléctrique à la queue tranchante se découpant à la lumière des bougies.

Elle regarda un instant Nessa, qui fusillait son propre ouvrage du regard, et qu'elle finit par retourner d'un geste quelque peu rageur. La scène lui tira un légèr sourire assorti d'un rire imperceptible. Comme incapable de cacher sa gaité, ses yeux brillèrent d'une lueur malicieuse. Elle même repoussa son bouquin au milieu de la table avant de se rejeter en arrière en passant une main dans ses cheveux en bataille.

Elle détailla Nessa. La puissance de son don était, comme la dernière fois, presque palpable. Théa en savait assez pour reconnaître un mage de talent quand elle en voyait un, et de plus la réputation de la jeune femme devant elle l'avait précédée. Elle se souvenait encore de son déchainement de colère, lors de sa soirée d'anniversaire. Elle en était restée bouche-bée, d'autant qu'elle comprennait la force de sa rancoeur. Elle était habillée de couleurs claires, de blanc majoritairement, ce qui assortissait sa tenue à sa chevelure immaculée et à ses yeux d'un bleu pétillant. Théa nota avec amusement qu'elles devaient offrir un sacré contraste: l'une dotée d'une flamboyante crinière ébourriffée, l'autre parée d'une chevelure immaculée coiffée avec goût. En tout les cas, Théa trouvait que son interlocutrice possédait une beauté et un charme incroyable, qu'elle aurait été bien incapable d'égaler même au prix de moult efforts.

Finalement, Nessa la tutoya, manifestement d'une manière presque naturelle qui ne choqua absolument pas l'Invocatrice. Elle même serait passée au tutoiement dans les minutes qui auraient suivie. Elle n'était pas de nature farouche, et aimait converser de tout et de rien sans se préoccuper d'une quelconque étiquette. Aussi chassa t-elle l'embarras de la mage d'un revers de main et d'un sourire chaleureux.

" Il n'y a aucun problème, nous avons le même âge et aucune raison de nous donner du "vous". A part des Invocateurs et des entraineurs, je n'ai pas énormément de réelles relations moi non plus, alors un peu de fraicheur et d'authenticité ne me ferait pas de mal."

Un coup de tonerre retentit tout près de la bibliothèque. théa scruta les profondeurs ténébreuses du ciel à travers une fenêtre pendant une demi-seconde, puis reprit.

" Effectivement, j'étais moi aussi en partance pour un entrainement plus que nécessaire quand je me suis fait surprendre par la pluie. Le seul refuge acceptable que j'ai trouvé à été celui-ci. "

Elle tapota distraitement les pages de son livre.

" Ravie, en tout les cas, d'être tombée sur toi au détour de ce rayonnage. Je venais d'essuyer l'attaque occulaire d'un livre sur les mathématiques. Elles et moi ne nous entondons pas très bien..."

Elle appuya ses propos d'un clin d'oeil amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Nessa Telemmaitë
Grande Mage
Nessa Telemmaitë

Nombre de messages : 41
Age : 29
Localisation : Quelque part dans ce monde... Ou un autre ^^
Date d'inscription : 06/07/2007

Un paradis rempli de pages. Empty
MessageSujet: Re: Un paradis rempli de pages.   Un paradis rempli de pages. Icon_minitimeMer 22 Aoû - 11:09

Nessa éclata de rire devant la remarque de Théa. Les mathématiques ? L'algèbre ? La géométrie ? Bouark ! Tout cela lui faisait horreur. Pour la jeune mage, chacune de ces disciplines, plus carrées et étroites les unes que les autres, bloquaient son don et son imagination. En effet, elle considérait ses deux dernières capacités comme largement supérieures à l'étroiterie d'esprit dont faisaient souvent preuves les mathématiciens et autres physiciens. Bref, tout cela n'était pas pour elle.

"Moi et ce genre de disciplines n'avons pas non plus une entente très amicale. Je considère que ces dernières font obstacle à mon don, à l'art ou tout simplement à l'Imagination en général. Mais parlons plutôt de toi... Je connais si peu de choses de toi ! Et ma vie n'est guère intéressante."

En effet, sa vie n'était pas peuplée d'aventures et de quêtes comme pouvait l'être celle de l'Invocatrice. En ce moment, elle se contentait de... rencontrer ses nouveaux voisins (^^), faire un peu de magie par-ci par-là, ruminer la mort de son père et sa future vengeance sur son frère et peindre. Rien de très passionnant, en somme. Elle était plus impatiente d'en savoir un peu plus sur la célèbre Championne. Et il était vrai qu'elle manquait cruellement d'amis, et qu'elle enviait bien souvent les récits dans les livres où les héroïnes pouvaient se retrouver avec leur meilleure amie et lui raconter leurs malheurs. Elle enviait ce genre de filles... Elle avait bien besoin d'une meilleure amie, ou d'une amie tout court, qui pourrait lui parler, et puis qui accepterait peut-être un jour de partir dans une quête délirante pour délivrer Astaria tout entier de la pression d'un frère maléfique et fou qui aspirait petit à petit la bonté pour semer la peur, le Mal et la terreur sur la terre.

"Tu sais, je bouille littéralement d'impatience de connaître ta vie. Elle doit être tellement trépidante ! Dès fois j'ai l'impression que la mienne est vide... Enfin, je vais incessement sous peu prendre mes fonctions de Grand Mage donc ça va changer, je suppose...

Elle supposait, espérait et était anxieuse de cette nouvelle perspective. Que de responsabilités ! Gérer tous les magiciens, autant les apprentis que les confirmés... Prendre une place aux côtés de l'Empereur lui-même... Mais elle aurait bien le temps de penser à ça et de bouquiner en préparation de cet évènement à un autre moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://my-eternity.skyblog.com
Théa de Vardenn
Championne des Invocateurs
Théa de Vardenn

Nombre de messages : 42
Age : 29
Localisation : Quelque part en train d'invoquer quelque chose :p
Date d'inscription : 05/07/2007

Un paradis rempli de pages. Empty
MessageSujet: Re: Un paradis rempli de pages.   Un paradis rempli de pages. Icon_minitimeMer 22 Aoû - 15:34

Théa sourit, apparement Nessa et elle partageait une même vision des choses telles que les mathématiques ou la physique. Toutes ces découvertes de points communs laissèrent la jeune femme songeuse durant un instant. Avait-elle trouvé en la personne de Nessa quelqu'un capable de la supporter, elle et ses invocations, et de lui parler régulièrement sans se lasser? Peut être. Peut être pas. Théa chassa ces pensées au moment même ou Nessa faisait pirouetter le sujet sur la vie de l'invocatrice.

Surprise, Théa pencha la tête en regardant Nessa, elle même curieuse. La jeune femme aux longs cheveux blancs semblait sincèrement s'interesser à ce qui pouvait constituer sa vie. Ne fallait-il pas éluder, en faisant basculer la conversation sur autre chose, ou même la vie de la jeune mage, dans un soucis de politesse et d'honnêteté. Théa était très heureuse de sa vie d'Invocatrice, ou tout du moins de son métier. Certes, elle n'avait pas beaucoup de vrais amis, la plupart de ses connaissances ne restant auprès d'elle que par interêt, mais c'était les risques encourus lorsque l'on devenait un tant soit peu connu.

Alors elle décida de répondre à la question de Nessa. Après-tout, elle n'avait strictement rien fait pour mériter sa méfiance, et l'endroit lui semblait bien choisit pour une discussion intime. Elle jeta un regard machinal autour d'elle.

"Je doute fortement que la vie d'une mage dans un Empire comme celui-ci soit aussi ennuyeuse que ce que tu dis, mais soit, parlons de moi. Je suppose que tu sais que ma vie repose sur les Invocations. J'ai remporté par deux fois le tournoi annuel, et je me prépare pour celui de cette année. J'ignore si je serais de nouveau à la hauteur"

Et c'était vrai. Comme à chaque fois qu'il lui arrivait quelque chose attribuable à un quelconque talent, Théa sentait diffusément que la chance avait été de son côté, et que tout ceci n'était en aucun cas due à ce "don" dont on lui rebâchait les oreilles depuis qu'elle avait entamé sa carrière. Elle poursuivit.

"En tout les cas, je fais ce que j'aime et je suppose que c'est ce qui est important, non?"

Elle pontua sa phrase d'un clin d'oeil.

"Peu de gens dans cette ville peuvent se targuer de construire leur avenir à partir de leur passion, je suis privilégiée. Vraiment. Aussi n'ai-je pas à me plaindre. Je vis dans un appartement confortable, dans un joli quartier et chaque jour je fais ce qu'il me plait tout en m'entrainant sans relâche."

Histoire d'appuyer son récit, un peu enjolivé puisqu'elle n'avait parlé ni de ses problèmes de solitudes, ni de ses problèmes familiaux, elle sortit Elanor de sa poche, avant de la poser sur la table.

"C'est mon coeur d'Invocation" expliqua t-elle, je l'ai toujours avec moi.

Elle considéra un instant Nessa avant de demander.

"Vous aimez les duels d'Invocations?"
Revenir en haut Aller en bas
Nessa Telemmaitë
Grande Mage
Nessa Telemmaitë

Nombre de messages : 41
Age : 29
Localisation : Quelque part dans ce monde... Ou un autre ^^
Date d'inscription : 06/07/2007

Un paradis rempli de pages. Empty
MessageSujet: Re: Un paradis rempli de pages.   Un paradis rempli de pages. Icon_minitimeVen 31 Aoû - 1:16

Nessa avait penché la tête sur le côté et la tenait sur une de ses mains. Son coude reposé sur la table, les yeux et les oreilles grands ouverts, elle était toute ouïe aux histoires de son interlocutrice. Qui la passionnaient littéralement. Etait-ce la sensation de bien-être qu'elle éprouvait en sa compagnie ou simplement sa vie qui, tout entière, consistait en une de ses occupations favorites ? En tout cas elle tendait l'oreille, comme assoifée de racontages de vie.

"Oui, je crois que l'une comme l'autre nous avons beaucoup de chance d'exercer un métier qui nous permet de vivre à travers nos passions. Je ne serais rien sans la magie, je crois que c'est mon essence vitale... Tout comme toi l'invocation ! Et oui, j'adoooooore les duels d'invocation. Mon père m'emmenait à chaque duel (ou presque !) quand j'étais enfant, et je le serinais pour devenir invocatrice ! Jusqu'à ce que mes dons se découvrent, évidemment. Après j'ai changé de rêve."

Elle était rêveuse, les yeux dans le vague, repensant à ces souvenirs de sa petite enfance. Quand Seregon, Tauron, les triplés et elle, accompagnés de leurs parents -ou tout du moins leur père- faisaient encore figure de famille normale. Avant que Elendil, Elrond et Elros ne se déconnectent du monde réel. Avant que Tauron ne devienne son seul allié parmi ses frères. Avant que Seregon ne bascule du côté du mal et tue leur père...

Elle secoua vigoureusement la tête, au risque de paraître aliénée, pour chasser ces souvenirs de son esprit. Les flash-backs de ce genre n'étaient pas bons pour elle. Elle ferait mieux de penser à son avenir. Ou au présent, tiens ! Elle était dans son élément, ici, dans un endroit chaleureux et remplit de livres, avec une personne qu'elle appréciait beaucoup - peut-être une future amie ?-. C'était simplement parfait. Elle se remémora les quelques phrases de Théa, un peu auparavant.


"Pas à la hauteur ? Comment veux-tu ne pas être à la hauteur, enfin ! Tu es la meilleure, c'est incontestable. Même si je sais que la chance ajoute toujours son grain de sel dans ce genre de situation, le manque de chance ne t'enlèverait pas le fait que tu sois douée pour ça.

Nessa était très convaincue par le discours qu'elle venait de prononcer. Elle pensait au plus profond d'elle-même, après l'avoir vue en action, que Théa était faite pour être Invocatrice. Et même la Championne des Invocatrices. Chance ou pas chance, il était indéniable qu'un Don était présent chez elle. Mais peut-être avait-elle du mal à se l'avouer à elle-même ? Ou peut-être n'y croyait-elle pas ? Il est vrai que Nessa cernait facilement les gens, serait-il possible qu'elle ait deviné une telle facette de la personnalité de l'Invocatrice ?

Elle décida plutôt de se reporter sur le Coeur d'Invocation. La pierre était sublime. On pouvait y percevoir des nuances nacrées, et sa couleur se reflétait sur le visage de Nessa. Sa surface polie reflétait bien que Théa ne faisait jamais un pas sans lui.


"Dis donc, tu as l'air d'y être bien attachée... Il est magnifique. "
Revenir en haut Aller en bas
http://my-eternity.skyblog.com
Théa de Vardenn
Championne des Invocateurs
Théa de Vardenn

Nombre de messages : 42
Age : 29
Localisation : Quelque part en train d'invoquer quelque chose :p
Date d'inscription : 05/07/2007

Un paradis rempli de pages. Empty
MessageSujet: Re: Un paradis rempli de pages.   Un paradis rempli de pages. Icon_minitimeJeu 13 Sep - 21:16

Tandis que Nessa lui exposait son propre engouement pour les invocations, Théa caressait machinalement la surface lisse d'Elanor. Un instant, elle forma mentalement des volutes de lumières qui vinrent caresser sa peau, mais abandonna bien vite l'exercice qui ne donnerait de toute manière lieu à aucune créature probante.

Elle observait Nessa, apparement perdue dans ses pensées. Elle venait d'évoquer des souvenirs qui devaient en avoir ramené d'autres, plus anciens et sans doute plus profonds. Elle ne voulait pas la déranger. Soudain, la jeune femme secoua sa chevelure immaculée comme pour chasser les images qui dansaient devant ses yeux. Elle reprit pied avec la situation du moment et Théa vit les ombres qui avaient envahi son regard s'effaçer brusquement pour laisser place à de la gaieté.

Théa ignorait les origines exactes de cette bonne humeur retrouvée, mais elle préférait ce regard. Finalement, Nessa s'exclamma avec virulence qu'il était inconestable qu'elle soit la meilleur. Rougissant légèrement, Théa passa une main machinale dans ses cheveux, histoire de se redonner confiance. Une moue gênée se peignit aux coins de ses lèvres alors qu'elle ripostait dans un rire.

"Attention, on va se faire attraper par la bibliothécaire ^^"

Un mot cependant résonnait encore à ses oreilles. La chance. Elle pensait que ses deux victoires consécutives étaient en très grandes partie dûe à la chance. Avait-elle du talent qu'elle ne s'en serait pas aperçu. Mais peu lui importait d'avoir un don ou nom, du moment qu'elle pouvait s'adonner aux Invocations sans contraintes et sans limites. La conversation dévia sur son coeur d'Invocation.

"J'y suis attachée oui. C'est presque devenu une partie de moi, quelque chose d'indéfectible... Et puis sans lui, je ne peux pas invoquer de jolie créatures" plaisanta t-elle en écartant sa main de la pierre.

Machinalement, elle commença à faire tourner l'anneau de Zarock qu'elle portait au doigt tout en poursuivant la conversation.

"Mais dis moi, tu dois êtres calée en magie, il parait qu'il y en a plein de sorte. Laquelle tu préfères toi?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un paradis rempli de pages. Empty
MessageSujet: Re: Un paradis rempli de pages.   Un paradis rempli de pages. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un paradis rempli de pages.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Astaria :: Chateau de l'Astir :: Bibliothèque impériale (recherche bibliothéquaire)-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser